free html website templates
PHILLIPE LAVIL

PHILLIPE LAVIL

Né à la Martinique en 1947, Philippe Lavil, de son vrai nom Philippe Durand de la Villejegu du Fresnay, descend des colons français ayant rejoint l’île pour fuir le régime de Louis XV. Envoyé sur le continent en 1960, pour y poursuivre ses études dans la Drôme, il a pour professeur d’anglais l’auteur-compositeur Graeme Allwright, qui lui donne des cours de chant. Il découvre le rock, Elvis Presley, Johnny Hallyday et les Beatles. Très vite passionné, Philippe achète une guitare et veut devenir chanteur. Ses parents lui conseillent plutôt d’entrer dans une école de commerce. Le jeune homme y restera trois ans, tout en continuant à pratiquer la musique.

En 1969, il choisit pour nom de scène Philippe Lavil, et enregistre son premier 45 tours, À la califourchon. L’année suivante, il sort un album et connaît son premier succès avec la chanson Avec les filles, je ne sais pas. Après cela, il produit plusieurs 45 tours et deux albums, mais reste dans l’ombre. Il faut attendre 1982 et la sortie du simple Il tape sur des bambous, écrit avec Didier Barbelivien, pour que Philippe Lavil retrouve l’enthousiasme du public. Le morceau devient un tube de l’été, et Philippe Lavil gardera longtemps l’image d’un chanteur de romances ensoleillées, telles que Elle préfère l’amour en mer. Pourtant, son répertoire évolue au fil des albums, et le chanteur peut se montrer intimiste comme dans De Bretagne ou d’ailleurs (1990), sans renoncer aux rythmes du soleil, comme le prouve l’album Calypso sorti en 2007.

 VIDEO TEASER

Demande de devis ou reserver ce concert
immediatement